" Le ciel était loin d'être clément, le col de Jau était complètement bouché et l'incertitude régnait dans la cour du château pour cette première de « Didon au gré des flots » d'après l'opéra de Purcell. Le public, venu du coin de la rue ou de Vallespir, Cerdagne ou plus loin encore était là, fidèle et prêt à affronter les intempéries. La décision est prise, “on y va !”. Quelques gouttes en début de spectacle ont perturbé l'accord des précieux instruments à cordes de la Fidelissima puis la magie a opéré, sur le pont d'un navire d'un autre âge, le chœur d'Opéra Mosset tout de noir vêtu et les solistes dans leur costume antique ont conquis le public emmitouflé dans des vêtements chauds et imperméables. La persévérance a payé. "

Article paru dans l'Indépendant (28 juillet 2011)